Recherchez votre solution >

Interview Benjamin Martinot

Deux drôles d'Oiseaux

Nous avons réalisé l'interview de Benjamin Martinot, photographe au sein du binôme Deux drôles d'Oiseaux. Le duo est spécialisé dans la photo et vidéo de mariage, et l'aborde de manière très créative, sensible et atypique.



- Peux-tu nous dire quelle est ta pratique photographique professionnelle et comment tu en es venu à ça ?

Je faisais un peu de photographie en loisir avec mon Canon 5D MarkII et le 24/70 2.8.

Un ami m’a proposé de venir faire quelques photos lors d’un mariage.

J’ai alors réalisé que c’était un excellent terrain de jeux pour un passionné de prises de vues.

Depuis 2017, je travaille avec ma compagne qui est vidéaste. Nous formons le duo “Deux Drôles d’Oiseaux”, spécialisé dans les reportages de mariages.


- Qu’utilises tu comme matériel ?

Peut-on dire que je suis un fan boy Sony ? Oui clairement XD, j’ai plusieurs boitiers : le Sony A7R II et deux A7 III. 

Ma compagne travaille avec le Sony A7S II et tout récemment l’A7 SIII.

Nous avons un joli parc d’objectifs : 15mm, 24mm, 35mm, 55mm, 85mm, 90 mm macro et un 70/200 !!


- As-tu recours à de la location ?

Je n’ai jamais eu recours à de la location pour mes reportages photos de mariages. Cependant, j’ai déjà loué de nombreuses fois du matériel lumière pour réaliser les courts métrages de ma chaîne Youtube « Dahn et Marty ».


- Quelles sont tes objectifs d’évolution professionnelle à court et long terme ?

Nous avons plusieurs objectifs d'évolutions.

Aujourd’hui, nous travaillons principalement avec des particuliers et nous souhaitons nous développer vers d’autres marchés (photo culinaire, mode, pub, corporate, fiction…).

En parallèle, nous souhaitons développer une chaîne Youtube autour de la photo et de la vidéo en général.


- Quels sont tes usages en post-production ?

Aujourd’hui, nous travaillons avec la suite Adobe (Lightroom, photoshop, première pro).

J’utilise par pure geekerie quelques logiciels supplémentaires : Luminar 4, Aurora HDR et Capture one.

D’ici quelques mois, nous allons nous former sur DaVinci Resolve.


- As-tu une anecdote à nous raconter sur une de tes prises de vue ?

Cette anecdote est assez récente, elle s’est déroulée au mois d'août 2020.

Je suivais l'entrée du marié en reculant puis je me suis retourné pour courir vers l'hôtel.

Mon masque (merci le covid) me cachant légèrement la vision vers le bas, je me suis pris le pied sur une petit marche. J’ai tout simplement volé avec mes deux boitiers devant tout le monde pour m’écraser tout en glissant… Il faut un peu de style dans ce genre de chute !

Je me suis relevé instantanément pour continuer le reportage. Silence total dans l’église. Les invités, le marié et sa maman ont vu que j'étais encore “vivant” et ont TOUS explosé de rires. J’ai donc une magnifique photo du marié aux bras de sa mère éclatant de rire.

Dans cette histoire je me suis fêlée les côtes, cassé un des boîtiers et le 70/200 ; d'où l'importance d’avoir minimum deux boitiers et une assurance professionnelle pour le matériel !